Attention, le contenu peut être mis à jour sans rechargement de la page, visitez notre section sur l'accessibilité pour plus d'information Passer au contenu principal

Exobus

lundi, 01 août 2022

Électrifier le transport collectif

En 2021, exo a lancé son ambitieux projet exobus, qui lui permettra de réduire ses émissions de gaz à effet de serre (GES) grâce à l'électrification de ses autobus. C’est aussi une façon pour exo de lutter contre la pollution sonore urbaine en mettant sur la route des véhicules moins bruyants.

Le futur d’exo passe par le développement durable

Exo a décidé d’entreprendre un virage majeur pour marquer son engagement dans la lutte contre les changements climatiques : modifier son modèle d’affaires pour devenir propriétaire de son parc de véhicules et de ses garages.

Pour participer à l’électrification du transport, l’organisation pourra compter sur des investissements majeurs de la part du gouvernement du Québec grâce à son Plan pour une économie verte 2030.

Vers un parc d’autobus 100% électrique

Avec 236 lignes d’autobus sur un territoire composé de 84 municipalités, le projet amène son lot de défis opérationnels et technologiques. Pour atteindre les objectifs avec succès, la transition vers l’électrique sera d’abord développée à petite échelle dans certains secteurs, pour faciliter ensuite le déploiement sur l'ensemble du réseau.

Exobus dans votre secteur

Les premiers autobus électriques sont prévus être livrés en 2025. Les deux secteurs qui accueilleront les premiers garages pour les accueillir sont La Presqu’Île et Sainte-Julie, puis suivront progressivement d’autres secteurs dans les phases suivantes.

À terme, exo devrait détenir plus de 1 000 autobus électriques et avoir construit 10 garages.