Attention, le contenu peut être mis à jour sans rechargement de la page, visitez notre section sur l'accessibilité pour plus d'information Passer au contenu principal

La métamorphose de la gare Vaudreuil

mercredi, 11 novembre 2020

La gare Vaudreuil s’est refait une beauté. Stationnement plus grand, accessibilité accrue pour les personnes à mobilité réduite, ajout d’une vélostation, centre de services intégré, aires d’attente intérieure et extérieure… De quoi faciliter les déplacements des clients!

« La transformation de la gare est assez spectaculaire », lance avec enthousiasme Monica Rodriguez, responsable du projet.

« Et c’est la première fois qu’exo regroupe sur un même site tous ses services: transport par autobus, gare de train et centre de services à la clientèle. » La gare Vaudreuil, en service depuis 2003, avait besoin d’une remise à neuf. Plus de 853 000 passagers y transitent chaque année, en temps normal. Les travaux se sont échelonnés sur trois années. La première phase des travaux s’est terminée à l’été 2018. Il s’agissait alors d’aménager de façon permanente le stationnement sud de la gare. La phase 2, elle, consistait à:

  • agrandir et aménager le stationnement nord;
  • construire un centre de services;
  • ajouter un deuxième quai ferroviaire;
  • réaménager la boucle d’autobus avec des marquises;
  • refaire le quai sud (en automne 2020).

Des déplacements simplifiés

230 places de stationnement ajoutées

47 places dans la vélostation

Résultat des travaux? En tout, quelques 230 places de stationnement ont été ajoutées. La capacité d’accueil des stationnements de la gare est passée de 596 à 826 places. Les clients qui se déplacent à vélo ne sont pas laissés pour compte, avec la vélostation sécurisée de 47 places. La nouvelle gare simplifie aussi l’expérience des usagers, qui ont accès à un même endroit à un centre de services et au transport en commun.

Une gare à l’image d’exo

Le bâtiment principal est inspiré des réalisations de l’architecte allemand Ludwig Mies van der Rohe, auteur notamment du Westmont Square à Montréal et du Seagram Building à New York. Il est orné d’une œuvre de l’artiste Marianne Chevalier. « Et c’est la première gare qui porte fièrement l’image de marque d’exo. La signalisation a été harmonisée et repensée pour faciliter le parcours des clients », précise la chargée de projet Monica Rodriguez. Ce projet, rendu possible grâce au financement des gouvernements du Canada et du Québec, a été réalisé en deçà du budget de 26,9 millions de dollars.

Photo de la façade de la gare Vaudreuil

À propos de l’œuvre d’art qui orne le centre de services de la gare Vaudreuil

Le nom de l’œuvre
Intitulée De verts et de vents, cette œuvre murale en verre est en fait une mosaïque d'images qui se lient, s'enchaînent et se juxtaposent pour former un paysage en mouvement. « De verts », fait référence à la couleur dominante que peut prendre le paysage et fait aussi écho, par sa sonorité, au verre, la matière des fenêtres des trains. « De vents », se rattache à la vitesse, mais aussi, par sa prononciation, à la direction, au mouvement d’aller de l'avant.

La composition de l’œuvre
Avec ses rayons de couleurs qui vont et viennent à partir d’un point central, la murale symbolise la gare comme lieu de rassemblement pour les usagers.

L’artiste
Marianne Chevalier voulait créer une œuvre avec des couleurs vives qui rappellent la flore locale typique à la région.

Le détail
Les flèches de la composition sont formées de gravures des plantes indigènes qui se retrouvent le long des chemins de fer de la Montérégie. Que ce soit la verge d'or, l'asclépiade ou l'achillée millefeuille, ces plantes font toutes partie du paysage ferroviaire d’exo.

Consultez l'information liée à la COVID-19  →