Attention, le contenu peut être mis à jour sans rechargement de la page, visitez notre section sur l'accessibilité pour plus d'information Passer au contenu principal

Retour sur la semaine du 10 au 16 juin 2018

mercredi, 20 juin 2018

Pour la semaine du 10 au 16 juin, le taux de ponctualité est de 92,6 %.

 

Ligne Candiac (96,7 %) : Deux retards ont été causés par le passage de navires dans la voie maritime et un retard est dû à des travaux non planifiés du Canadien Pacifique (CP) sur la voie.

 

Ligne Deux-Montagnes (88,6 %) : Sur l’ensemble des retards, huit sont liés à un problème du système de propulsion de différentes voitures et six à une intervention des services d’urgence à la gare Roxboro-Pierrefonds.

 

Ligne Mascouche (93,6 %) : Le passage d’un train de marchandises du CN est la principale cause des retards sur la ligne.

 

Ligne Mont-Saint-Hilaire (94,3 %) : Le déraillement d’un train de marchandises du CN et une décision du Centre de contrôle ferroviaire (CCF) ont occasionné quatre retards.

 

Ligne Saint-Jérôme (93,8 %) : Le CP a procédé à des changements de traverses sur les voies, obligeant les trains à circuler à vitesse réduite. Ces travaux non-planifiés ont entrainé quatre retards. Les autres retards sont liés à des problèmes mécaniques ainsi qu’à l’erreur d’un contremaitre du CP qui n’a pas libéré la voie entre les gares Vendôme et Montréal-Ouest.

 

Ligne Vaudreuil-Hudson (94 %) : Du personnel en formation et des problèmes de fermeture de porte ont occasionné les principaux retards.

 

Note : Ces données sont compilées conformément au standard ferroviaire nord-américain où un train est considéré en retard quand il dépasse son heure d’arrivée au terminus d’au moins 5 min 59 s.

Essayez notre nouvel affichage

 

Plus de nouvelles

  1. 5 août 2019
    Lorsque vous recevez une alerte SMS ou que vous consultez nos fils Twitter, l’utilisation du terme « ralentissement de service » signifie que le train doit ralentir, mais ne se traduit pas nécessairement par un retard à l’arrivée.