Attention, le contenu peut être mis à jour sans rechargement de la page, visitez notre section sur l'accessibilité pour plus d'information Passer au contenu principal

Portrait d'employée

vendredi, 06 mars 2020

Visuel Journée de la femme.

La Journée internationale des femmes, c'est le 8 mars. Mais chez exo, la célébration de nos employées ne dure pas qu'un seul jour! Au cours du mois de mars, nous vous présentons le portrait de trois de nos collègues féminines, dont les passions et les professions reflètent les multiples facettes d'exo.

Notre première vedette? Véronique Mauffette, une avocate dynamique — et maman de trois enfants — qui met ses talents humains et professionnels au service du transport collectif depuis huit ans.

VÉronique Mauffette

Véronique Mauffette
Directrice – Affaire litigieuses et immobilières chez exo

Bonjour Véronique, peux-tu nous expliquer en quoi consiste ton travail?

Je dirige une équipe qui a une double mission: d’une part, nous conseillons les membres des affaires immobilières lorsqu’exo effectue des acquisitions ou des ventes d’immeubles; d’autre part, nous gérons les litiges. Par exemple, si un employé d'exo travaille sur un projet qui fait l'objet d'un différend, nous lui prêtons main forte pour identifier le nœud du problème et proposer une solution temporaire ou permanente qui convient à toutes les parties concernées pour que le dossier reprenne son rythme de croisière. C'est l'aspect de mon travail que je trouve le plus gratifiant! (sourire)

Depuis combien de temps travailles-tu chez exo?

Je suis arrivée à l’AMT (Agence métropolitaine de transport) en 2012 pour un remplacement de congé de maternité. Puis les choses se sont enchaînées et je suis passée de conseillère juridique, à chef, à directrice. L’AMT a laissé place au RTM (Réseau de transport métropolitain), qui est maintenant aussi désigné exo.

Pourquoi as-tu choisi de travailler pour une organisation publique, plus particulièrement dans le domaine du transport?

J’ai toujours travaillé pour des organismes publics — pas tant par un choix conscient que par un heureux hasard. Mais au fil du temps, je me suis rendu compte que faire partie d'un organisme qui travaille pour le bien commun m'apporte beaucoup de satisfaction. Chacun fait son petit bout de chemin pour qu’il fasse bon vivre dans la société. Quant au transport en commun, je pense que la mission d’exo est importante, parce qu’elle contribue au développement durable. Et comme le transport (ferroviaire en particulier) est un domaine très réglementé, j’aime le défi qui vient avec des lois et réglementations provinciales et fédérales qui coexistent et parfois se chevauchent.

Trouves-tu que travailler pour une organisation publique facilite la conciliation travail-famille?

Pour moi, il n’y a pas de doute qu'une organisation publique me permet d'atteindre un meilleur équilibre. Bien sûr, il y a des matins où on ouvre son agenda et on se rend compte qu'on a une réunion importante et un rendez-vous de dentiste pour notre enfant en même temps. C'est stressant, mais je pense qu’il faut combattre l’instinct de culpabiliser. Il ne faut pas se dire: «Est-ce que je suis une mauvaise employée ou une mauvaise mère ce matin?» (rires) ll faut juste se dire qu'on fera mieux demain. Exo fait preuve de beaucoup d'ouverture pour que chaque employé s’organise de la manière qui lui convient. Le télétravail est une des nombreuses mesures qu’exo a déployées pour concilier la vie professionnelle et la vie familiale. Et avec les outils technologiques à notre disposition, parfois, on ne voit même pas la différence entre être au bureau ou non…

Que représente la Journée internationale des femmes pour toi?

C’est un moment pour faire le bilan de ce qu’il reste à accomplir pour atteindre la parité homme-femme, notamment en ce qui concerne l’équité salariale. C’est aussi un moment pour se rappeler que la situation des femmes dans plusieurs pays est précaire et injuste — et pour faire un don aux organismes qui œuvrent pour améliorer la vie des femmes dans le monde.

Qu’est-ce qui te motive à te lever le matin?

Pour tout vous dire, ce sont mes trois enfants, qui sont des adolescents et qui n’arrivent pas à sortir du lit si je ne leur rappelle pas l’heure à plusieurs reprises. (sourire) Plus sérieusement, ce qui me pousse à sortir du lit, c’est le nombre de choses à faire qui m’attendent dans une journée. Plus j’attends, plus elles s’accumulent, alors autant se rendre au bureau et s’attaquer au lot quotidien de courriels et de messages Teams (un outil de collaboration interne).

Si tu avais à décrire la vie chez exo en trois mots, lesquels choisirais-tu?

Diversifiée. Intense. Agréable.

Essayez notre nouvel affichage

⚠ Le port du couvre-visage est obligatoire dans le transport collectif depuis le 13 juillet. Plus d'info sur les impacts de la COVID-19 →